Image
Farkas
Crédits
© DR

Kim Farkas

Dondang Sayang

  • Singapour
From 1 December 2021 to 1 February 2022
Kim Farkas est lauréat 2021 du programme Résidences Sur mesures + de l’Institut français.

Biographie

Du tuning automobile, au cosplay, en passant par le hacking ou encore par son héritage Peranakan: ethnie du Sud-Est asiatique absorbée par le lissage culturel, Kim Farkas emprunte à des domaines hybrides entre contre-cultures et laboratoires du capitalisme. En stratifiant des matériaux composites, par des jeux de transparences et de reflets moirés, il crée des mondes à l’intérieur desquels se révèlent des objets. Au sein de cette activité interne, les formes, idées et matériaux deviennent des conducteurs du pouvoir, tant politique que spirituel.

Artiste français, d’origine peranakan et américaine, né en 1988 et basé à Paris, en parallèle de sa production datelier, il a fondé en 2012 la maison d’édition Holoholo, en collaboration avec Naoki Sutter-Shudo.

Kim Farkas à récemment exposé à Downs & Ross (NYC), Galerie les Filles du Calvaire (Paris), Balice Hertling (Paris), Tonus (Paris), Doc (Paris), Shanaynay (Paris), Bagnoler (Bagnolet), Le Confort Moderne (Poitiers), Commonwealth & Council (Los Angeles), From the desk of Lucy Bull (Los Angeles), Utopian Visions (Portland) et U's (Calgary). Il est diplômé de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Art de Paris et de l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués des Métiers d’Art. Il est représenté par la galerie Downs & Ross.

Projet de résidence

Avant d’être le titre du projet, Dondang Sayang est le nom donné à la poésie chantée dans la culture Peranakan. Cette ethnie composite, dont Kim Farkas est un descendant, présente autour du détroit de Singapour, disparaît lentement depuis les années 1970 et la fin de la présence coloniale. Le projet consiste en un ensemble de sculptures sonores. Depuis lintérieur de coquilles en résines translucides émanera le document sonore qu’il aura enregistré, à Singapour, à la rencontre de praticiens du Dondang Sayang et des fantômes du passé Peranakan.

Matériaux composites, bols en mélamine, 21 x ø11 cm Courtesy de l’artiste et Downs & Ross. © DR
Matériaux composites, bols en mélamine, 14 x ø10 cm Courtesy de l’artiste et Downs & Ross. © DR
Matériaux composites, bobines en cuivre, papier joss, pierres reiki, 37,5 x 7,5 cm Courtesy de l’artiste et Downs & Ross. Documenté par Grégory Copitet. © DR
Matériaux composites, bobines en cuivre, papier joss, pierres reiki, 37,5 x 7,5 cm. Courtesy de l’artiste et Downs & Ross. Documenté par Grégory Copitet. © DR
Matériaux composites, bobines en cuivre, papier joss, pierres reiki, 37,5 x 7,5 cm. Courtesy de l’artiste et Downs & Ross. Documenté par Grégory Copitet. © DR