Image
I'm not a witch
I'm not a witch- Rungano Nyoni © DR
Aide à projet
Cinéma

Aide aux cinémas du monde

Professionnels étrangers / Professionnels français
L'aide aux cinémas du monde, cogérée par le Centre national du cinéma et de l’image animée et l’Institut français, est une aide sélective réservée à des projets de long métrage de fiction, d'animation, ou de documentaire de création destinés à une première exploitation en salle de spectacle cinématographique. Elle est accordée à une société de production établie en France dans le cadre d’une coproduction avec une entreprise de production établie à l’étranger.
L'aide aux cinémas du monde offre un point d'entrée unique aux cinéastes du monde entier. Elle vise à rendre plus ouverte, plus attrayante et plus simple l'association des cinéastes et professionnels du monde entier, en vue de coproduire ensemble les œuvres qui contribueront à promouvoir la diversité culturelle.
Modalités

ÉLIGIBILITÉ

L'aide aux cinémas du monde est une aide sélective réservée à des projets de long métrage de fiction, d'animation, ou de documentaire de création destinés à une première exploitation en salle de spectacle cinématographique. Elle peut être accordée avant réalisation (aide à la production), à une société de production établie en France dans le cadre d’une coproduction avec une entreprise de production établie à l’étranger.

Les projets non retenus pour une aide avant réalisation peuvent être présentés pour une aide après réalisation (aide à la finition), toujours dans le cadre d’une coproduction.

 

MONTANT DE L'AIDE

Le montant accordé est plafonné à 250 000 € pour l’aide avant réalisation.
Pour les œuvres d’initiative française dont le budget est supérieur à 2 500 000 €, ce montant est porté à 450 000 €.
On entend par œuvre « d’initiative française » les œuvres produites dans le cadre d’une coproduction internationale dans laquelle la participation française au financement est la plus importante et pour laquelle les droits d’exploitation de l’œuvre originaire ou du scénario ont été acquis par une ou plusieurs entreprises de production déléguées établies en France.

Pour l’aide après réalisation, le montant accordé est plafonné à 50 000 €.

En règle générale, le montant total des aides publiques françaises (aide aux cinémas du monde comprise) accordées à une même œuvre ne peut excéder 50 % des financements de la part française du projet.

 

Ce taux peut être porté à 80 % pour les œuvres :

  • éligibles au premier collège (1ers et 2nds longs-métrages) ;

    ou
     
  • dont le budget final est inférieur à 1 250 000 € ;

    ou
     
  • réalisées en coproduction avec les pays mentionnés ci-dessous :

 

Aide aux cinémas du monde : part française

Pour les oeuvres réalisées en coproduction avec un des pays listés ci-dessous, le montant de l’aide peut atteindre 80% des financements apportés par l’entreprise de production établie en France :

AFGHANISTAN
AFRIQUE DU SUD
ALGERIE
ANGOLA
ANTIGUA ET BARBUDA
ARMENIE
AZERBAIDJAN
BANGLADESH
BELIZE
BENIN
BHOUTAN
BIELORUSSIE
BIRMANIE
BOLIVIE
BOTSWANA
BURKINA
BURUNDI
CAMBODGE
CAMEROUN
CAP VERT
CENTRAFRIQUE
CHILI
COLOMBIE
COMORES
CONGO Brazzaville
CONGO (République démocratique du)

COREE DU NORD
COSTA RICA
COTE D'IVOIRE
CUBA
DJIBOUTI
DOMINIQUE
EGYPTE
EQUATEUR
ERYTHREE
ETHIOPIE
FIDJI
GABON
GAMBIE
GHANA
GRENADE
GUATEMALA
GUINEE CONAKRY

GUINEE BISSAU
GUINEE EQUATORIALE
GUYANA
HAITI
HONDURAS
IRAK
IRAN
JAMAIQUE
JORDANIE
KAZAKHSTAN
KENYA
KIRGHIZISTAN
KIRIBATI
KOSOVO
LAOS
LESOTHO
LIBAN
LIBERIA
LIBYE
MADAGASCAR
MALAWI
MALDIVES
MALI
MAROC
MAURICE
MAURITANIE
MICRONESIE
MOLDAVIE
MONGOLIE
MONTENEGRO
MOZAMBIQUE
NAMIBIE
NAURU
NEPAL
NICARAGUA
NIGER
NIGERIA
OUGANDA
OUZBEKISTAN
PAKISTAN
PALAOS
PAPOUASIE NOUVELLE GUINEE
PARAGUAY

PEROU
PHILIPPINES
REPUBLIQUE DOMINICAINE
RWANDA
SAINT-CHRISTOPHE-ET-NIEVES
SAINT-VINCENT-ET-LES GRENADINES
SAINTE-LUCIE
SALOMON
SALVADOR
SAMOA
SAO TOME
SENEGAL
SEYCHELLES
SIERRA LEONE
SOMALIE
SOUDAN
SOUDAN DU SUD
SRI LANKA
SURINAM
SWAZILAND
SYRIE
TADJIKISTAN
TANZANIE
TCHAD
TERRITOIRES PALESTINIENS
THAILANDE
TIMOR
TOGO
TONGA
TUNISIE
TURKMENISTAN
TUVATU
URUGUAY
VANUATU
VENEZUELA
VIETNAM
YEMEN
ZAMBIE
ZIMBABWE

 

OBLIGATIONS DE DÉPENSES

Une part de dépenses éligibles au minimum égale à 50% de l’aide accordée doit être effectuée sur le territoire français.

Pour les œuvres coproduites avec une entreprise de production établie dans un pays cité en annexe 1 du descriptif, une part de dépenses éligibles au minimum égale à 25% de l’aide doit en outre être effectuée sur le territoire du ou des pays concernés.

Enfin, les films dont le budget final excède 2 500 000 € devront répondre aux conditions de l'agrément du CNC.

 

Liste des pays bénéficiant de mesures dérogatoires

  • pour lesquels un producteur étranger peut déposer une demande d'aide aux cinémas du monde sans avoir contracté à ce stade avec un coproducteur français,
     
  • dans lesquels, lorsqu’il s’agit d’un film coproduit avec une entreprise de production établi dans ce pays, des dépenses de production au moins égales à 25% du montant de l’aide doivent être effectuées.
     

AFGHANISTAN

MALAWI

AFRIQUE DU SUD

MALI

ALGERIE

MAROC

ANGOLA

MAURICE

BANGLADESH

MAURITANIE

BENIN

MOZAMBIQUE

BHUTAN

NAMIBIE

BIRMANIE

NEPAL

BOTSWANA

NIGER

BURKINA

NIGERIA

BURUNDI

OUGANDA

CAMBODGE

REP. DEMOCRATIQUE DU CONGO

CAMEROUN

REPUBLIQUE DOMINICAINE

CAP VERT

RWANDA

CENTRAFRIQUE

SAMOA

COMORES

SAO TOME

CONGO Brazzaville

SENEGAL

COTE D'IVOIRE

SEYCHELLES

CUBA

SIERRA LEONE

DJIBOUTI

SOMALIE

ERYTHREE

SOUDAN

ETHIOPIE

SOUDAN DU SUD

GABON

SURINAM

GAMBIE

SWAZILAND

GHANA

TANZANIE

GUINEE BISSAU

TCHAD

GUINEE CONAKRY

TERRITOIRES PALESTINIENS

GUINEE EQUATORIALE

TIMOR

HAITI

TOGO

ILES SOLOMON

TUNISIE

KENYA

TUVATU

KIRIBATI

VANUATU

LAOS

VIETNAM

LESOTHO

YEMEN

LIBAN

ZAMBIE

LIBERIA

ZIMBABWE

MADAGASCAR

 

 

GESTION DU DISPOSITIF ET INFORMATIONS PRATIQUES

L’aide aux cinémas du monde est cogérée par l’Institut français, pour le compte du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), et par le CNC, qui apporte une part déterminante de son financement. L’Institut français assure notamment le secrétariat et l’organisation du premier collège.

 

CONTACTS

au CNC (Direction des affaires européennes et internationales) :  Magalie Armand (01 44 34 38 82), Béatrice Rodenbour (01 44 34 35 46), Chrystelle Guerrero (01 44 34 34 29)

à l’Institut français :  Nathalie Streiff (tél : 01 53 69 39 79)

L'aide aux cinémas du monde peut être accordée avant réalisation (aide à la production).

Les projets non retenus pour une aide avant réalisation peuvent être présentés pour une aide après réalisation (aide à la finition).

Chaque année, quatre sessions sont organisées et 40 à 50 projets sont soutenus.

Depuis sa création en 2012, ce sont 358 films de 89 nationalités différentes qui ont été soutenus, parmi lesquels :

  • Félicité de Alain Gomis
  • Les Eternels de Jia Zhang-Ke
  • Cold War de Pawel Pawlikowski
  • À peine j’ouvre les yeux de Leyla Bouzid
  • Rafiki de Wanuri Kahiu
  • Mon tissu préféré de Gaya Jiji

 

Charles Tesson est le Président de la commission d’aide aux cinémas du monde.

Ressources associées

Accès réservé aux membres du réseau diplomatique français et aux professionnels de la culture
file Document Pdf
Cinéma
Aide aux Cinémas du monde - présentation
Langues
fr
Mise à jour: Février 2019