Image
Alexis Guillier
Crédits
© DR

Alexis Guillier

La réalité éclatée / a many splattered thing 

États-Unis
Du 1 octobre 2021 au 28 février 2022
Alexis Guillier est lauréat 2021 du programme Résidences Sur mesures + de l’Institut français.

Biographie

Alexis Guillier (né en 1982) se consacre à des films, des performances, des installations et des textes : des montages narratifs nés d’enquêtes documentaires et de terrain, où des fragments découpés dans des histoires et des sources différentes sont cousus ensemble. Avec un intérêt marqué pour la fiction, le cinéma, l’histoire culturelle des images et des imaginaires, il explore des objets indéterminés ou problématiques. Ceux-ci l’entraînent de la falsification, à la déformation et la disparition des œuvres d’art, des accidents de tournages aux vaisseaux fantômes ou à la géante Notre-Dame de France.

Il est intervenu ou a exposé dans différents lieux dont : la Villa Médicis, le Creux de l’enfer (exposition personnelle), image/imatge (exposition personnelle), l’Institut pour la photographie, le Plateau - Frac Île-de-France, le Palais de Tokyo, l’Opéra Garnier, le SeMA (Seoul), les Laboratoires d’Aubervilliers, le BAL, la Walter Phillips Gallery (Banff), Bétonsalon, la Fondation Ricard.

Le projet La réalité éclatée a été sélectionné par la commission mécénat de la Fondation des Artistes, qui lui a apporté son aide, et a reçu le soutien de l’Institut des Amériques.

Il s’inscrit dans le cadre du doctorat de recherche et création en art RADIAN (ComUE Normandie).

Projet de résidence

Au cours de son histoire, le cinéma a été marqué par des accidents survenus lors de tournages, accidents ayant entraîné la mort de membres de la distribution ou de l’équipe technique, ou des blessures et séquelles importantes.

Ces accidents sont approchés à partir de la matière même de leurs images qui, en documentant l’accident, semblent tiraillées entre la manifestation brutale d’une physicalité et leur contamination par la fiction.

Les accidents révèlent les tensions entre la matérialité des corps et la puissance des imaginaires, le tout au cœur des enjeux d'une industrie culturelle. En les dévoilant, on met à jour le travail des corps, les stratégies de dissimulation, et comment, dans le passage à l’image, s’opère la torsion du réel. À travers l’investigation détaillée de certains accidents, il s’agit donc de proposer une autre histoire du cinéma.

Sa résidence à Los Angeles permettra à Alexis Guillier de mener une enquête de terrain : consulter différentes sortes d’archives, rencontrer de nombreuses personnes impliquées dans des accidents de tournages et se rendre sur les lieux des accidents.

Alexis Guillier - "La réalité éclatée" / "A many splattered thing" © Kyrill Charbonnel
Alexis Guillier - "La réalité éclatée" / "A many splattered thing" © DR
Alexis Guillier - "La réalité éclatée" / "A many splattered thing" © Justine Emard
Alexis Guillier - "La réalité éclatée" / "A many splattered thing" © DR
Alexis Guillier - "La réalité éclatée" / "A many splattered thing" © DR
Alexis Guillier - "La réalité éclatée" / "A many splattered thing" © DR
Alexis Guillier - "La réalité éclatée" / "A many splattered thing" © DR
Alexis Guillier - "La réalité éclatée" / "A many splattered thing" © DR
Alexis Guillier - "La réalité éclatée" / "A many splattered thing" © DR