Image
Andrzej Pakuła
Crédits
Legion (2017), Institut Théâtral à Varsovie © Institut Théâtral à Varsovie

Andrzej Pakuła

Pologne
Du 9 juillet 2020 au 3 octobre 2020
L'artiste polonais Andrzej Pakuła est lauréat 2020 du programme de résidences de l’Institut français à la Cité internationale des arts.

Biographie

Andrzej Pakuła (1987) crée des performances théâtrales, des œuvres vidéo et des projets interdisciplinaires. Ses œuvres ont été présentées, entre autres, au Musée POLIN de Varsovie, au Théâtre Dramatique de Varsovie, au Musée National de Poznań et au Théâtre Polonais de Poznań.

 

Il est diplômé d’Études individuelles et interdisciplinaires en sciences humaines à l'Université de Varsovie et d'Intermedia à l'Université des Arts de Poznań. Il est actuellement doctorant à la Faculté des Arts Médiatiques de l'Université des Arts de Poznań.

 

Andrzej Pakuła est le coordinateur et le commissaire du Pavillon (pawilon.org) - une nouvelle institution culturelle créée à Poznań. Le programme du Pavillon se concentre sur les arts du spectacle, la musique expérimentale et les projets sociaux.

Projet de résidence

Dans sa pratique artistique, Andrzej Pakuła s’intéresse depuis longtemps aux questions relatives à l’avenir du monde et de l’Europe, à la condition des jeunes générations et à la recherche de nouvelles formes de communauté qui constitueraient une alternative aux attitudes nationalistes qui renaissent en Europe et prennent de l’ampleur. Dans le cadre de sa résidence, il souhaite créer un concept et un scénario d’un spectacle présentant une vision alternative d'une nouvelle Europe. Le projet mis en œuvre durant la résidence sera un développement de ses recherches dans le cadre de son doctorat intitulé « Théâtralité et utopie », où il s’intéresse aux relations formelles et théoriques entre utopie et théâtralité.

Andrzej Pakuła Dialogues d'exilés (2016), Musée POLIN à Varsovie
Andrzej Pakuła Le festival de la mémoire (2015), Musée POLIN à Varsovie © Magda Starowieyska
Andrzej Pakuła Le festival de la mémoire (2015), Musée POLIN à Varsovie © Magda Starowieyska