Image
Illumination de Notre-Dame de Paris
Crédits
Illumination de Notre-Dame de Paris © Agnès Winter

« Brésil, Brésils », Année du Brésil en France

France
Brésil
Du 1 mars 2015 au 1 décembre 2015
De mars à décembre 2005, plus de 430 manifestations culturelles (danse, photo, peinture, édition, musique, théâtre ou cinéma) ont été organisées dans 161 villes françaises et environ 2 000 artistes brésiliens de toutes les disciplines ont pu se rendre en France. Divisée en trois temps forts (« Racines du Brésil », « Vérité tropicale » et « Galaxies contemporaines »), cette Année aura cherché à montrer le Brésil dans sa diversité pluriculturelle, un pays créatif, stimulant, insolite et souvent inattendu.

Des sculptures de Frans Krajcberg dans les jardins de Bagatelle (qui ont attiré 150.000 personnes) aux expositions phares organisées au musée du Louvre (« Le Brésil à la Cour de Louis XIV » : 100.000 visiteurs) et aux Galeries nationales du Grand Palais (« Brésil indien » : 145.000 visiteurs), du concert de Gilberto Gil et de ses amis place de la République (80.000 spectateurs) à la projection du Christ de Rio sur la façade de la cathédrale Notre-Dame de Paris, du feu d’artifice du 14 juillet aux couleurs du Brésil (500.000 spectateurs) à Paris Plage divisé en Copacabana, Maracana et Ipanema (3.800.000 visiteurs), des Rencontres de la photographies d’Arles à la Bibliothèque nationale de France, de très nombreux français auront vibré au rythme et aux couleurs du Brésil, de Rouen à La Rochelle, de Nantes à Toulouse (Festival « Rio loco » : 150.000 spectateurs).   

Pour beaucoup, cette Année du Brésil a été l'occasion de constater l'engouement du public français pour les manifestations culturelles et le respect, voire l'amitié, qui existe entre les deux peuples. Elle aura également permis de développer les échanges économiques entre les deux pays, à l’exemple des investissements français au Brésil qui ont triplé à cette période, alors que Gilberto Gil, le ministre de la Culture brésilien, indiquait que le nombre de touristes français au Brésil avait augmenté de 27 % en 2005 par rapport à l'année précédente.

Suite à ce succès, les Présidents Lula et Sarkozy annonçaient officiellement le 23 décembre 2008, lors de la signature du partenariat stratégique entre les deux pays, le lancement de l'Année de la France au Brésil

 

Toutes les vidéos de « Brésil, Brésils », l'année du Brésil en France

Gilberto Gil au Concert "Viva Brasil", place de la République © DR
Exposition "Brésil indien" au Grand Palais © Cid Collection – Instituto Cultural Banco Santos / Isabelle Vidal Giannini
Favelité © RAPT Jean-François Mauboussin
Exposition "Sebastião Salgado, territoires et vies" à la BNF © Sebastião Salgado
Feu d'artifice du 14 juillet 2005 aux couleurs du Brésil © Thierry Nava /Groupe F
"Zona Branca" Génération Hip Hop © DR

« Brésil, Brésils », l’Année du Brésil en France (mars-décembre 2005) a été organisé et mis en œuvre :

  • au Brésil : par le Commissariat général brésilien, le ministère de la Culture et le ministère des Relations extérieures

Commissaire général : André Midani

  • en France : par le Commissariat général français, le ministères des Affaires étrangères, le ministère de la Culture et de la Communication, et l’AFAA (aujourd’hui Institut français)

Président du Commissariat général : Jean Gautier

Commissaire général : Jean-François Chougnet

Commissaire général adjoint : Raphaël Bello

Le Comité des mécènes, présidé par Gilles Benoist, Président du directoire de CNP Assurances, était composé des entreprises suivantes : Accor, Arcelor, Areva , CNP Assurances et Suez.