Image
Bruno Barmaki
Crédits
© DR

BRUNO BARMAKI

Traduction

  • Liban
Du 29 novembre 2021 au 26 février 2022
Bruno Barmaki est lauréat du programme NAFAS, 100 résidences d’artistes libanais en France. Il a été sélectionné dans le cadre du dispositif de l’Institut français, conçu avec le soutien de la Région Sud, et sera accueilli en résidence à l’ATLAS-CITL (Arles).

La structure hôte

ATLAS-CITL

Le traducteur littéraire, par la lecture qu’il fait d’un texte et par les choix qui sont les siens, joue un rôle essentiel dans la diffusion des œuvres et des idées. À ce titre, il porte sur ses épaules, tel Atlas, la voûte où sont accrochées les étoiles – penseurs, poètes, romanciers – qui éclairent depuis des siècles notre vivre-ensemble et façonnent notre société. Depuis ses débuts en 1983, l’association ATLAS œuvre à rendre audible au lecteur la voix des traducteurs. Autour de l’événement fédérateur que sont les Assises de la traduction littéraire, ATLAS a fondé le Collège international des traducteurs littéraires, lieu permanent d’accueil, de concentration et d’échanges destiné aux traducteurs du monde entier.

Le lauréat

BRUNO BARMAKI - Traduction 

Bruno Barmaki a étudié à la Faculté de Droit et de Sciences politiques de l’Université libanaise et à l’École des traducteurs et des interprètes de Beyrouth de l’Université Saint-Joseph. En 2013, il cofonde la maison d’édition Dar Arcane, puis se consacre pleinement à la traduction littéraire à partir de 2016. En janvier 2019, il traduit de l'arabe vers le français le recueil de nouvelles Blagues pour Miliciens de Mazen Maarouf, paru chez les éditions Flammarion. Il s'intéresse également à la littérature de jeunesse et traduit la même année deux livres pour enfants du français vers l'arabe pour une maison d'édition libanaise, dont la publication est ajournée.

Le projet de résidence

Traduction de textes : Sofia Douleur de Laurent Gaudé et Le Corps des Bêtes d’Audrée Wilhelmy

Le projet de Bruno Barmaki porte sur la traduction du français vers l'arabe de textes issus de deux ouvrages : la pièce de théâtre Sofia Douleur de Laurent Gaudé, parue aux éditions Actes Sud en 2008, et le roman Le Corps des Bêtes d’Audrée Wilhelmy paru aux éditions Leméac en 2017. Ces deux ouvrages traitent de la découverte de la sexualité, de ses tabous sociaux, et des dislocations personnelles et collectives qui en découlent. Ce projet de traduction permettra d’une part d’aborder la thématique de la sexualité qui reste encore largement tabous dans le monde arabe où le corps est sujet à des violences physiques, verbales et morales souvent indicibles ou inexprimées. D’autres part, il vise à introduire l’univers des deux auteurs dans la scène culturelle arabe, jusqu’alors peu traduits. Par ailleurs, Bruno Barmaki envisage une alternance des dialogues, de la narration poétique et de la prose, permettant de jouer sur l’oralité de la langue vernaculaire libanaise à celle plus littéraire de l’arabe classique.

En images

Collège International des Traducteurs Littéraires © ATLAS-CITL
Collège International des Traducteurs Littéraires © ATLAS-CITL
Le corps des bêtes, Andrée Wilhelmy © Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa