Image
Gwendoline Bachini
Crédits
© Esther Laplantine

Emmanuelle de Héricourt

France
Du 21 août 2021 au 28 août 2021
Emmanuelle de Héricourt est lauréate 2021 de la résidence d’écriture immersive Institut français - Les Ailleurs Arles.

Biographie

Après des études d'art graphique à l'école émile Cohl à Lyon, Emmanuelle de Héricourt réalise des films d'animation et des œuvres vidéos faisant l'objet de diffusions dans des centres d'art contemporain et festivals à Paris, Berlin, Cologne, New York et Toronto.

Sous le nom de EDH, elle compose plusieurs albums sur les labels Active Suspension, Le Son du Maquis, Matte Black Editions et Cheap Satanism. Entre 2008 et 2018, elle co-dirige avec Élise Pierre, Lentonia Records, un label dédié aux femmes compositrices dans le champ des musiques électroniques.

Elle co-réalise avec Anthony Keyeux le spectacle de musique électronique participatif Forrrrrrrest pour la Gaité Lyrique. Elle intègre la compagnie de danse contemporaine Kokeshi et travaille également sur des installations sonores dédiés au jeune public pour des institutions culturelles telles que la Philharmonie de Paris ainsi que pour le milieu scolaire.

Projet de résidence

Vacuum est une expérience multijoueur en réalité virtuelle invitant à créer des entités organiques et sonores. Chaque participant, par ses créations personnelles, prend part à la naissance de créatures polymorphes géantes qui peuplent petit à petit le ciel.  

Dans un monde organique, suspendu dans un espace se jouant de la gravité, les participants doivent, à la manière d'un docteur Frankenstein, assembler des parties de corps dispersées dans l’environnement. Ils peuvent en modifier les attributs physiques ainsi que les manifestations sonores  créant ainsi des êtres de chair et de son. Chaque corps possède sa propre musicalité.

L'expérience propose de créer du beau et du monstrueux, et de faire basculer les participants vers l'organisation ou le chaos via la manipulation du vivant. La réalité virtuelle est un medium propice à engager l'utilisateur dans un rapport intime, favorisant l'attachement, l'empathie ou le rejet du créateur face à sa créature.

Chaque créature, à la manière d'une naissance, finit par se détacher de son créateur. Elle vient renforcer un nouvel organisme constitué par la fusion de toutes les créatures fabriquées par les participants présents et les participants passés. Cette nouvelle entité polymorphe se détache à son tour et vient rejoindre d'autres entités peuplant le ciel, archivant ainsi tout ce qui a été créer depuis le lancement de l'expérience.

Image
Vacuum, Emmanuelle de Héricourt
© Emmanuelle de Héricourt