Image
Fonds médiathèques XXI
© Gabriel Sollmann
Aide à projet
Livre

Fonds médiathèques XXI

Du 12 septembre 2019 au 26 novembre 2019
Membres du réseau diplomatique français
Le Fonds médiathèques XXI vise à accompagner les établissements dans la modernisation de leurs médiathèques, pour en faire des lieux de vie, d’échange, d’innovation et d’attractivité, à la croisée des disciplines et des savoirs.
Le dépôt des candidatures est clos
Modalités

 

Clôture le 26/11/2019 à 23h55

 

Axes de dépenses prioritaires:

  • la médiation: actions, outils, interventions extérieures permettant de mettre en valeur les collections et de favoriser l’intermédiation entre les ressources et le public ; 
  • la formation du personnel: actions de formation de courte durée (ateliers, sessions d’une journée etc.) directement liées à la mise en œuvre d’un aspect du projet 
  • l’action culturelle et la production de contenus: initiatives permettant de dynamiser et valoriser les médiathèques par le croisement de disciplines ; exploitation des projets à des fins de diffusion (captations, mises en ligne, etc.) ;
  • la communication: prestations permettant de conserver une trace des événements ou projets (vidéo, photographies, mini sites etc.).

 

Critères d’éligibilité

 

  • présenter un projet de service et/ou un plan stratégique à moyen terme pour la médiathèque ;
  • consacrer à la médiathèque des moyens financiers et humains suffisants pour assurer son attractivité (les projets de médiathèque ne disposant pas de budget d’acquisition ou de personnel dédié ne seront pas retenus) ;
  • mettre en avant de façon explicite les interactions du projet avec d’autres activités portées par le poste (programmation artistique, cours de français, etc.) ;
  • montant minimal du projet : 10 000 € (montant minimal de l’aide accordée par l’IF : 5 000 € - le cas échéant, envisager la proposition de projet réseau à échelle nationale ou régionale).

 

 

Critères de sélection

 

  • l’inscription de la médiathèque en tant qu’outil d’influence dans la stratégie du poste et de l’établissement et le positionnement de la médiathèque au cœur de l’établissement ;
  • la logique de réseau dans les postes disposant de plusieurs implantations (IF/AF) – sauf cas particulier argumenté, pas plus d’un projet par pays ; 
  • l’utilisation et le développement de la plateforme Culturethèque lorsque cela est approprié ;
  • le développement de partenariats locaux ;
  • les actions de médiation envisagées dans le cadre des projets ;
  • le niveau deformation du personnel aux outils et ressources mentionnés dans les projets (notamment sur les outils numériques et les jeux vidéo) ;
  • le détail du budget avec les différents axes de dépenses.

 

 

Axes stratégiques 2020

 

  • l’évolution vers des « tiers lieux » porteurs d’innovation : création d’un espace équipé (environnement de travail) destiné à accueillir et à accompagner des porteurs de projets innovants - entrepreneurs (incubation), mais pouvant également servir un public plus large à travers des cours, des ateliers numériques (hackathons, gamejams, ateliers de création numérique, ateliers fablab, etc.) ou autres pratiques de découverte. Ouvert en sessions libres ou en activités encadrées, ces espaces permettront à la médiathèque d’attirer de nouveaux publics et aux établissements de se positionner comme des acteurs locaux de l’innovation. Le projet peut inclure des prestations pour l’animation et l’encadrement de cet espace. Une expérience probante est menée dans ce domaine au sein de la médiathèque de Dakar (IFLab) ;

 

  • le service aux apprenants de français : transformation de la médiathèque ou développement en son sein d’un espace destiné à recevoir et accompagner les enseignants et les apprenants de français.La médiathèque constitue un outil incontournable d’accompagnement de l’apprentissage du français et peut, dans certains établissements où le service des cours est la principale activité, avoir comme principale vocation d’accompagner les apprenants.  

Ceci peut se concrétiser par la création d’espaces dédiés (zones de travail individuel ou en groupe, espaces de convivialité), par un personnel formé et disponible pour aider les apprenants (vacataires, professeurs devenant médiateurs dans la bibliothèque), par des animations pédagogiques régulières dans la médiathèque, par des projets menés en partenariat avec des classes, des collections élaborées et développées en étroite collaboration avec les services éducatifs et linguistiques, etc. 

Il s’agit également de positionner la médiathèque comme un lieu de référence dans le domaine du numérique éducatif : mise en avant de Culturethèque, des cours en ligne, ou en accueillant/présentant des projets innovants dans le domaine de l’apprentissage des langues, en lien par exemple avec la Fabrique numérique du plurilinguisme ;

 

  • l’offre jeunesse: la production éditoriale française pour la jeunesse est l’une des plus reconnues au monde et il est important de s’inscrire dans cette dynamique en proposant des collections actualisées, des animations, voire des venues d’auteurs et d’illustrateurs. L’offre jeunesse peut également être développée via des ludothèques, des espaces jeux vidéo, des animations régulières (applications numériques pour les enfants, ateliers de création), etc.

 

De plus, afin de s’associer à l’opération 2020, année de la BD, le FMXXI pourra également soutenir les projets visant à moderniser les collections BD de la médiathèque et à les valoriser par des actions de médiation (rencontres/ateliers/exposition).  Ces projets pourront intervenir en complément de projets déposés dans le cadre de l’appel à projets thématique dédié à l’année de la BD.

    image-ressources 4 ressources associées Consultez