Image
France-Québec
Crédits
© Philip Plisson

France- Québec, 4 siècles de fraternité

France
Canada
Du 1 janvier 2008 au 31 octobre 2008
A l’occasion du 400e anniversaire de la fondation de la Ville de Québec, la France a souhaité marquer par un programme de festivités, tant au Québec qu'en France, les liens qui unissent les deux Etats depuis la fondation de la ville par le Français Samuel de Champlain. De janvier à octobre 2008, ont ainsi été organisées des manifestations culturelles, économiques et politiques placées sous le thème de la "rencontre".

L'agenda politique bilatéral a été particulièrement dense avec un déplacement du Premier ministre en juillet, un voyage officiel du président de la République en octobre, et plusieurs rencontres bilatérales à l’occasion du Sommet de la francophonie et du Sommet de l'Union européenne. 

Trois grands rendez-vous économiques ont également été fixés sous l’impulsion de Jean-François Dehecq, Président directeur général de Sanofi-Aventis, et de Laurent Beaudoin, Président de Bombardier, co-présidents du Club d’entreprises soutenant le 400e : au mois de mai, Futurallia a rassemblé des petites et moyennes entreprises pour plus de 10.000 rendez-vous. Dans le même temps, le forum des pôles de compétitivité et des créneaux d'excellence a permis de renforcer les partenariats en matière de recherche et de développement technologique entre la France, le Québec et le Canada. Parallèlement, la France et le Québec ont scellé leur coopération à travers une entente globale signée par le président de la République française et le Premier ministre du Québec. 

Enfin, la troisième édition des Ateliers de la coopération décentralisée franco-québécoise a permis de renforcer les coopérations entre les collectivités territoriales situées des deux côtés de l’Atlantique ; les associations d’élus ont été particulièrement impliquées dans ce projet.

 

Dans le domaine culturel, les collections nationales françaises ont exposé leurs chefs-d'oeuvre à Québec : le musée du Louvre a présenté « Le Louvre à Québec, les arts et la vie » au musée national des Beaux-Arts, tandis que le musée du Quai Branly proposait ses trésors au musée de la Civilisation. De nombreux autres projets associant des artistes soutenus par les collectivités territoriales ont assuré la présence culturelle française au Québec : le Ballet de Lorraine, les Solistes de Lyon, le Cirque Ici avec la Ville de Paris, les nouvelles scènes musicales françaises avec l’Office franco-québécois pour la jeunesse, la fête du cinéma français avec le concours d’Unifrance… La Ville de Paris a également proposé d’illuminer l’Hôtel de Ville et sa place, proches du musée de l’Amérique française ; la Ville de Bordeaux a fait le don de cinq mascarons de pierre qui ont été apposés sur la façade de l’Hôtel de Ville de Québec à l’occasion de « la semaine de Bordeaux à Québec » et la Ville de La Rochelle a remis à la Gouverneure générale du Canada le « Grand livre de Champlain », qui a été exposé à la citadelle de Québec.

Parmi les grands événements, on peut également citer « Le Belem », prestigieux navire trois-mâts et dernier grand bâtiment de la marine à voile à naviguer sur les océans, qui a remonté le Saint-Laurent et 400 ans après l’arrivée de Samuel de Champlain a été présent à Québec en juillet pour témoigner de la permanence de notre lien transatlantique. Ou encore la participation de 300 choristes français au projet de grand chœur porté par l’Alliance des chorales du Québec, la France invitée du Salon du livre de Québec en avril, ou à Expo-Québec en août, où les Québécois ont pu découvrir la richesse gastronomique, culturelle et touristique des territoires français. 

 

La contribution française a enfin laissé une trace historique par le don au Québec de l’aménagement architectural du Centre de la Francophonie des Amériques et des espaces d’accueil du Musée de l’Amérique française. Ce projet architectural ambitieux a été réalisé par un architecte français de la jeune génération, Franklin Azzi et a été inauguré par le président de la République française et le Premier Ministre du Québec à l’occasion du Sommet de la Francophonie en octobre 2008.

 

Soucieuse d'avenir, la relation d'amitié entre la France et le Québec s’est concrétisée par des actions de sensibilisation des jeunes générations : les écoles, ainsi que des jeunes artistes ou des entrepreneurs, ont pris part à chacune des manifestation et ont bénéficié du soutien de l'Office franco-québécois pour la jeunesse. Une importante délégation de jeunes Français s'est également associée au Congrès mondial de la jeunesse de Québec, qui s’est déroulé au mois d'août. 

 

De nombreuses festivités ont également eu lieu en France, en écho aux manifestations françaises organisées dans le cadre du 400e à Québec. Les collectivités territoriales, les associations, les fédérations sportives ont participé à ces célébrations et 5.000 communes ont symboliquement fêté ensemble la date anniversaire du 3 juillet, avec la Grande traversée au départ de La Rochelle ou le rassemblement des premières nations du Québec à Saint-Malo.

« France-Québec, 4 siècles de fraternité » a été organisé par les ministères des Affaires étrangères et européennes, de la Culture et de la Communication, et mis en œuvre par le Consulat général de France à Québec et Culturesfrance (aujourd’hui Institut français), en partenariat avec la Société du 400e.

La contribution française a mobilisé sept ministères, des grandes entreprises françaises et québécoises, ainsi que de nombreuses associations et collectivités territoriales, sous la présidence de Jean-Pierre Raffarin.