Image
A city without lights
Crédits
© Ghadi Ghosn

GHADI GHOSN

Bande dessinée

Liban
Du 20 septembre 2021 au 20 décembre 2021
Ghadi Ghosn est lauréat du programme NAFAS, 100 résidences d’artistes libanais en France. Il a été sélectionné dans le cadre du dispositif de l’Institut français, conçu avec le soutien de la Région Hauts-de-France, et sera accueilli en résidence à l’IMA-Tourcoing.

La structure hôte

IMA-TOURCOING

Né de la volonté de la Région Hauts-de-France, de la Métropole européenne de Lille, des Villes de Tourcoing et de Roubaix et de l’Institut du monde arabe, l’IMA-Tourcoing est un Groupement d’Intérêt Public ayant pour mission de valoriser et faire découvrir les cultures du monde arabe par des expositions, une programmation pluridisciplinaire de concerts, spectacles jeune public, conférences historiques et d’actualité, des accueils conviviaux en direction des familles et une mission de formation avec en 2019 le lancement des cours de langue arabe. Ses objectifs : dire le monde arabe dans sa diversité culturelle, être le reflet du dynamisme du monde arabe en matière de création, s'adresser à tous en développant des axes forts de médiation et des liens avec les acteurs locaux.

La résidence accompagne la présentation de l’exposition Images de héros au Maghreb et Moyen-Orient à l’IMA-Tourcoing du 18 septembre 2021 au 9 janvier 2022.

Le lauréat

GHADI GHOSN – Bande dessinée

Ghadi Ghosn est un auteur de bande dessinée et un illustrateur. Il est né en 1984, au Liban. Il est diplômé en Illustration et bandes dessinées à l’Académie Libanaise des Beaux-Arts (2007) où il a aussi enseigné le dessin et la bande dessinée entre 2016 et 2020. Il a publié deux albums “Cri” (2005) et “Debout” (2007) - éditions Alba. Il fait partie des éditeurs et auteurs de Samandal comics, et il est notamment l’éditeur en chef avec Raphaelle Macaron et Joseph Kai de « Samandal 3000 ». Il a réalisé un grand nombre de courtes bandes dessinées pour Samandal comics, dont un au sein du numéro “Samandal Expérimentation”, qui reçoit le Fauve d'or de la bande dessinée expérimentale à Angoulême 2019, et d’autres récits pour Zeez collective et des BD réalisées en collaboration avec des journalistes, pour le journal politique et satirique américain The Nib, entre autres.

Le projet de résidence

LA CAROTTE EN REDINGOTE

Le scénario de cette bande dessinée jeunesse est né il y a dix ans, avant de commencer à voir le jour durant le confinement où l’artiste a finalisé les 30 premières pages. La bande dessinée raconte l’histoire de Pépite, une petite fille de neuf ans, qui se lance dans une aventure en cachette pour ramener les carottes volées à la ferme dont sa famille dépend pour survivre et affronter le mystérieux voleur. Elle sera confrontée sur son chemin à plusieurs créatures avec lesquelles elle devra négocier et dépasser, comme le puissant et terrifiant vent de l’Ouest, l’ex-amoureux jaloux de sa grand-mère ; le triste arbre nu qui a perdu tous ses enfants-pommes ; l’énorme araignée des caves, qui se trouve malgré́ elle, dévoreuse d’enfants ; toute une ville de riches bourgeois gouvernés par un roi Ogre, qui ment et cache son côté́ cannibal et dictateur parce qu’il est amoureux d’une Ogresse démocrate et végétarienne, la fille du président de la ville à côté́... Chaque épreuve qu’elle va surmonter va l’aider à s’approcher de son but et à grandir, jusqu’à ce qu’elle retrouve le voleur des carottes, qui n’est qu’un vieux lapin, victime de l’Ogre cannibal.

En images

Façade de l’IMA-Tourcoing © DR
Vue du bureau de Ghadi Ghosn, en résidence à l'IMA-Tourcoing © DR
Extraits "La carotte en redingote" © Ghadi Ghosn
Extraits "La carotte en redingote" (2) © Ghadi Ghosn
planche de BD © Ghadi Ghosn
A city without lights, Ghadi Ghosn © Ghadi Ghosn