Image
Johan Després
Crédits
© DR

Johan Després

Japon
Du 28 décembre 2020 au 28 décembre 2021
Johan Després est lauréat 2020 du programme de résidences de l’Institut français à la Villa Kujoyama (résidence reportée en 2021 du fait du contexte sanitaire).

Biographie

 

Diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble en 2009, Johan Després a créé son activité de rénovation et maçonnerie du bâti ancien en 2013, au sein de la coopérative professionnelle Cabestan. Il se spécialise alors dans l’architecture de terre crue et la rénovation de constructions en pisé, une technique ancienne qui utilise la terre argileuse compressée comme élément principal. Soucieux de ne pas utiliser des matériaux de construction dont on ne peut assumer la fin de vie, Johan Després s’inscrit dans une démarche éthique où la gestion des déchets de construction s’élabore tout d’abord dans la non-production de ces derniers.

En 2016, en remportant le Prix Terra Migaki Design à Milan, il est invité à découvrir le Japon et à se perfectionner à des techniques qu’il a déjà longuement étudiées. Durant ce séjour, il acquit notamment connaissance et expérience du mur de terre japonais et poursuit ses recherches sur l’auto-construction et comment réconcilier conception et réalisation.

 

Projet de résidence

A la Recherche du geste parfait

Au Japon, les techniques d'enduit de terre crue sont maîtrisées par les « sakan » et reconnues pour leurs qualités esthétiques. Les gestes employés sont justes et complexes. Les mouvements du corps, la posture de la main et de l'outil, sont issus d’un apprentissage long et contraignant. Cette notion de temps est primordiale à la maîtrise d’une technique. On ne nait pas artisan, on le devient à force de pratique et d'expérience.

Au cours de son séjour à la Villa Kujoyama, Johan Desprès étudiera la diversité des pratiques de mise en œuvre auprès de maîtres et d'artisans japonais. En s'appuyant sur un réseau d’artisans et d’architectes japonais, il approfondira ses connaissances et sa pratique par une immersion de quatre mois. Cette résidence devrait aboutir à la création de ponts entre la France et le Japon, à travers des workshops, des chantiers et des voyages d'études.

Leçon par le maître Matsuki, Japon (2016) © Johan Després
Mélange contrôlé avec attention pour couche de finition, Japon (2016) © Johan Després