Image
Mizuki Kajihara
Crédits
© Mizuki Kajihara

Mizuki Kajihara

  • Japon
Du 9 octobre 2021 au 4 janvier 2022
Mizuki Kajihara est lauréate 2021 du programme de résidences de l’Institut français à la Cité internationale des arts.

BIOGRAPHIE

Née en 1993, Mizuki Kajihara a suivi le cursus d'art contemporain et de peinture japonaise de l'Université des Arts de Kyoto, où elle obtient en 2020 son Master of Arts. Parmi ses expositions passées, elle a présenté ses travaux personnels à KUNST ARZT, Kyoto, et a participé à des expositions collectives à VBKÖ, Vienne, KUAD ANNUAL 2020, au Tokyo Metropolitan Art Museum. Elle a également participé à un programme AIR (Artist-in-Residence) en ligne "Art In-betweeners", en Inde. Mizuki Kajihara utilise la musique classique occidentale comme motif, en s'inspirant du symbolisme. Ses efforts conceptuels décomposent les partitions musicales correctement assemblées et les reconstruisent par son action physique.

PROJET DE RÉSIDENCE

La "Symphonie fantastique" de Louis Hector Berlioz est célèbre pour sa technique appelée "Idée-Fixe". Mizuki Kajihara s'intéresse à cette idée et tente de la visualiser à travers son projet. Elle utilisera une phrase célèbre de la symphonie pour mener un « téléphone arabe ». Elle jouera la musique originale et demandera aux participants de l'imiter. Son objectif est d'observer et de démontrer comment la musique évolue grâce aux interventions humaines.

Mizuki Kajihara The Libertine Punished, music score / video (17゜32’) © Mizuki Kajihara
Mizuki Kajihara The Libertine Punished, music score / video (17゜32’) © Mizuki Kajihara.