Image
Nasri Sayegh
Crédits
Nasri Sayegh - Hommage à mon premier telephone - Treptower Park Berlin. Extrait de Keine Fotos Bitte (2017) © DR

Nasri Sayegh

Liban
Du 9 octobre 2020 au 4 janvier 2021
L'artiste libanais Nasri Sayegh est lauréat 2020 du programme de résidences de l’Institut français à la Cité internationale des arts.

Biographie

Plasticien, acteur, DJ, auteur libano-français, Nasri Sayegh est né au Liban. Au cinéma, il est dirigé par C. Merlhiot, J. Youssef, J. Saab... Performeur, il travaille auprès de Saâdane Afif, Rabih Mroué, Zoukak et des Kabakov. Faiseur d’image, il use de celle-ci comme image-calepin ; image qui advient avant les mots. Brodeur depuis l’âge de six ans, il confronte la photo au point de croix. En 2016, il expose auprès de Boetti et de Messager. En 2020, il crée radiokarantina, plateforme artistique en temps de pandémie devenue depuis caisse de résonance des tragédies qui frappent le Liban. Depuis le 4 août, radiokarantina focalise son activité́ sur des levées de fonds destinées à sa ville natale.

Projet de résidence

A partir d'une ancienne photo datant des années 80, sur laquelle l’on voit un garçon de huit ans travesti en starlette de cinéma, "Where No One Else Can See” est une expédition scriptovisuelle à travers les archives réelles (?) d'un homme en quête de son origine. Cette dernière se situerait-elle dans les recoins de ladite image soudain ressurgie du passé, dans les plis de cette frêle robe en tulle bleue ou bien à la commissure des lèvres du garçon ? A travers l’archive intime et collective, le collage, la coupe au ciseau ou à la virgule, “Where No One Else Can See” est un prologue-prolongement d’images, palimpseste intime, prétexte aux mots en cours et/ou à venir.

Découvrez l'univers de Nasri Sayegh.

Nasri Sayegh Nasri Sayegh - Where No One Else Can See - Etape de Travail - Gonades (2020) © DR
Nasri Sayegh Nasri Sayegh - Mes Nuits sont plus Ameres que vos Jours (2017) © DR
Nasri Sayegh Nasri Sayegh - Memorial 1 - Extrait de l'exposition UNRAVELLED, Beirut Art Center (2016) © DR

Partenaire associé au projet