Image
Nathalie Harb
Crédits
Urban Hives © Nathalie Harb

Nathalie Harb

Liban
Du 9 octobre 2020 au 4 janvier 2021
L'artiste libanaise Nathalie Harb est lauréate 2020 du programme de résidences de l’Institut français à la Cité internationale des arts.

Biographie

Titulaire d'un master obtenu à l'ALBA (Beyrouth) et à Central St Martins (Londres), Nathalie Harb crée des interventions publiques, des installations et des scénographies qui questionnent les notions de maison, d'abri et d'agence en proposant un usage alternatif de l’habitat quotidien. Le travail de Nathalie Harb a été présenté à travers le Moyen-Orient et l'Europe. The Silent Room et Urban Hives, interventions urbaines qui reflètent le besoin d'espace communautaire dans notre paysage urbain de plus en plus dépersonnalisé, ont récemment attiré l'attention des médias internationaux.

Projet de résidence

Nathalie Harb a travaillé pour la scène théâtrale ou filmique, mais aussi à une échelle plus large : celle de la ville et de l’espace public. Ses travaux explorent le droit à la ville vis-à-vis de la privatisation des espaces, et recoupe les notions d’habitat, d’espaces intimes et de lieux de refuges, ainsi que leur impact sur l’état émotionnel et psychique du citoyen. A Paris, elle souhaite aller à la rencontre de pratiques et d’acteurs locaux afin d’approfondir sa recherche autour du lien et de la dislocation entre espace privé et espace public.

Nathalie Harb Silent Room © Nathalie Harb
Nathalie Harb Rue du Mot Perdu © Nathalie Harb

Partenaire associé au projet