Image
AIF 2017
© Xavier Veilhan
Aide à projet
Pluridisciplinaire

Programmes thématiques

Du  1 mars 2019  au  19 avril 2019
Membres du réseau diplomatique français
L’Institut français propose au réseau culturel un nouvel appel à projets visant à soutenir la mise en place de programmations pluridisciplinaires et éditorialisées autour de thématiques porteuses d’enjeux stratégiques pour la diplomatie culturelle.

En 2019, ces trois thématiques sont : la Ville, l’Europe, le Jeune Public.
Le dépôt des candidatures est clos
Modalités

Le réseau culturel peut soumettre des projets pour les trois axes adoptés dans le cadre du fonds.

Dans le cas où plusieurs projets sont soumis au sein d’un même volet, il est demandé de les hiérarchiser par ordre de priorité.

Les Postes sont invités à déposer leurs propositions de projets le 19 avril 2019 au plus tard (délai de rigueur).

 

CONTACTS

 

LA VILLE

Vincent Mano
Chargé de mission, Pôle Idées et Savoirs
Département Langue française, Livre et Savoirs
vincent.mano@institutfrancais.com

 

L'EUROPE

Siham Oukhrid
Chargée de projets, Pôle Europe
Département Développement et Partenariats 
siham.oukhrid@institutfrancais.com

 

LE JEUNE PUBLIC

Gaëlle Massicot-Bitty
Responsable du Pôle Artistes et Professionnels
Département Développement et Coopération Artistiques
gaelle.massicotbitty@institutfrancais.com

 

La Ville

Plus de la moitié de la planète étant aujourd’hui urbaine, la ville est devenue un phénomène globalisé qui concerne de près ou de loin l’ensemble de la population mondiale.

Matrice pour observer, penser et comprendre le monde contemporain, la ville est un sujet riche et complexe qui associe des aspects politiques et de gouvernance autant que des enjeux sociaux, environnementaux et culturels. Sur ce sujet la France dispose de savoir-faire et d’expertises d’excellence, comme par exemple en matière de ville durable, qui est l’une des familles prioritaires à l’export du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. L’architecture (qui est un des moyens de penser le développement urbain) a d’ailleurs rejoint en février dernier le Fédérateur des Industries Créatives et Culturelles à l’export porté par ce même ministère.

De par ses nombreuses implantations à travers le monde, le réseau culturel a une situation privilégiée d’observation de la diversité des phénomènes urbains. Nombreuses sont les demandes des postes en la matière, qu’il s’agisse de débat d’idées, de projets de coopération menés avec des partenaires locaux ou encore de projets artistiques se déroulant dans l’espace public.

Afin d’accompagner le réseau culturel dans l’appréhension de ce sujet, le programme thématique sur la Ville se déclinera selon cinq axes :

  • Ville Durable, Ville vivable ;
  • Ville et inégalités ;
  • Ville de demain ;
  • Ville et Patrimoine ;
  • L’art dans la Ville.

Les objectifs visés sont les suivants :

  1. Inciter le réseau à développer une approche pluridisciplinaire sur les enjeux de la Ville ;
  2. Favoriser la co-construction de proposition(s) avec les partenaires locaux afin de valoriser des expériences de ce territoire ;
  3. Valoriser l’expertise française sur ces cinq axes thématiques.

L'Europe

Le président Macron a appelé, dans son discours du 26 septembre 2017 à la Sorbonne, une refondation de l’Europe, de ses ambitions politiques et de sa souveraineté, au travers notamment de la culture : « le ciment le plus fort de l’Union sera toujours la culture et le savoir ». L’objectif de cette thématique est de permettre à l’Institut français et au Réseau de devenir acteur de cette refondation à travers une offre de programmation permettant de mettre en avant les dynamiques à l’œuvre en Europe et en pays tiers.

En effet, le Service européen pour l’action extérieure (SEAE) et la Commission européenne ont publié en 2016 une communication conjointe, « Vers une stratégie de l’Union européenne en matière de relations culturelles internationales » (voir la Communication conjointe), qui rappelle l’importance des échanges culturels dans le rôle que joue l’Union sur la scène internationale. La culture était considérée jusqu’alors comme une compétence d’appui de l’Union, un domaine dans lequel elle ne pouvait intervenir que pour soutenir, coordonner ou compléter les actions de ses États membres : par cette déclaration, les institutions européennes ont manifesté leur souhait de s’engager davantage dans le domaine culturel.

Parce que la question européenne ne saurait être réduite à ses aspects institutionnels, cette offre de programmation permettra d’aborder l’identité politique et culturelle européenne selon sept axes différents :

  • Multilinguisme ;
  • Citoyenneté, expression démocratique ;
  • Valeurs communes européennes : Etat de droit, Droits de l’homme, esprit critique, résilience, réconciliation, etc. ;
  • Mobilité des personnes, circulation des œuvres et des savoirs ;
  • Innovation, notamment dans la perspective de la transition énergétique et de la révolution numérique ;
  • Frontières ;
  • Inclusion, cohésion sociale, hospitalité.

La thématique européenne pourra se refléter au travers des sujets abordés, mais également dans la construction du projet, en associant notamment des partenaires européens : homologues européens, clusters EUNIC, artistes et professionnels européens, réseau français des pays voisins pour les postes implantés en Union européenne, etc.

Le Jeune public

Les activités proposées au jeune public constituent l’un des axes majeurs d’intervention du réseau culturel français à l’étranger, au croisement de différentes disciplines : coopération culturelle, audiovisuelle, médiathèque, cours de français, sport, etc.

Cette politique volontaire fait naturellement écho à la formidable vitalité de la création française destinée au jeune public. Reconnue à l’international, cette offre inclue des propositions artistiques, éditoriales et éducatives ainsi qu’un éventail de savoir-faire et d’expertise dans le domaine du développement des publics et de la médiation.

Les projets déposés sur ce fonds devront répondre aux objectifs suivants :

  • Valorisation de la création et de l’expertise français auprès du jeune public et des partenaires culturels étrangers ;
  • Éducation, sensibilisation et développement de l’esprit critique ;
  • Médiation adaptée au sein des établissements culturels français.